Eve dans tous ses Etats - Annabelle Boyer
     
Eve dans tous ses Etats
Laissez-moi vous présenter Eve…


Eve,
Femme originelle.
Mon ombre et ma clarté, ma complice des heures sombres et rebelles.
Compagne en solitude.
Mon chemin de traverse au milieu du chaos.

J’étais déjà vaincue avant d’être venue,
Avant d’avoir vécu.

Pour survivre, je lui ai donné forme.
Elle sera à la fois sœur et muse de mon regard troublé sur la race des Hommes,
Leur violence vulgaire, leurs appétits sanglants,
Dont se repaissent, gloutons,
Petits cerveaux, journaux, télévisions.

Eve,
Lente résurgence, image latente de moi-même,
Qui porte en elle destins de femmes,
Femmes arrachées, bafouées, brisées, disloquées, écrasées, rejetées, violentées.
Et, son être meurtri mais gracile m’accompagne, me libère et m’entraîne,
Au-dessus des douleurs, des massacres, des misères.

Eve qui,
S’il lui arrive de s’endormir,
Emporte avec elle, dans la nuit bleue,
Mon cri et mon espérance.

Ce travail a été entièrement réalisé en argentique, avec un boitier Rolleiflex, et plus récemment avec un boitier Hasselblad. J’aime la composition carrée et la vision inversée qu’elle m'offre. Mon film de prédilection pour traiter ce sujet est l’Ektachrome Velvia 50 de chez Fujifilm, qui possède un rendu fort en contraste, une belle saturation des couleurs ainsi qu’un grain film inexistant. La couleur fait partie de mon tempérament fort et mélancolique.

Texte de Françoise Chadaillac.
Top